L’Avocat, comme tout professionnel libéral,
facture les services qu’il rend à ses clients.

Le coût de l’intervention de votre Avocat n’est pas un sujet tabou et votre Avocat a vis à vis de vous un devoir d’information et de transparence sur ses honoraires.

Au sein du Cabinet, le rendez-vous initial permet de prendre connaissance des problématiques à traiter, il fait l’objet d’une facturation de consultation au prix forfaitaire de 100 € HT soit 120 € TTC.

Les honoraires de l’Avocat sont libres
et fixés en accord avec son client

Les honoraires de l’Avocat tiennent compte, selon les usages, de la difficulté de l’affaire, du temps passé par l’Avocat, des diligences de celui-ci, de sa notoriété, de sa spécialisation, des frais exposés et de l’importance des intérêts en jeu.

Soucieuse d’assurer une totale transparence sur la question des honoraires vis-à-vis de ses clients mais aussi d’instaurer un véritable lien de confiance, Maître AUDIER conclut avec chacun de ses clients une convention d’honoraires, laquelle précise notamment, le montant ou le mode de détermination des honoraires couvrant les diligences prévisibles ainsi que les frais et débours envisagés dans le dossier dont elle est saisie.

Les honoraires peuvent être définis selon trois modalités :

– Honoraire au temps passé

L’Avocat informe le client de son taux horaire comme celui des éventuels autres intervenants du dossier.

– Honoraire forfaitaire

L’Avocat facture à son client une somme globale pour toute la prestation qu’il doit effectuer et aucun dépassement ne peut intervenir sans l’accord de son client.

– Honoraire mixte

Il s’agit d’une rémunération des diligences de l’Avocat (au temps passé ou forfaitaire) augmentée d’un honoraire complémentaire de résultat, calculé sur la base des sommes que l’intervention de l’Avocat a permis au client de gagner ou d’économiser.

A savoir que les frais réels engagés par l’Avocat dans le cadre de l’accomplissement de sa mission (frais de déplacement, d’enregistrement, d’intervention d’un Avocat postulant, d’un huissier, d’un expert…) viendront s’ajouter à la rémunération du Cabinet.

La convention d’honoraires devra être retournée au Cabinet dument signée et accompagnée du versement de la première provision sollicitée.

 

*Si vous disposez d’une assurance de protection juridique, il vous est conseillé de l’aviser dans les meilleurs délais afin de solliciter la prise en charge ou le remboursement des honoraires et frais qui seront exposés.  Il convient de le faire au plus tôt, idéalement avant d’engager toute procédure. Cette prise en charge peut être totale ou partielle selon les barèmes applicables.